• Samedi 11 mai 2019

     

    La baie de l'Authie à Berck

    Les phoques, disparus de nos côtes en 1970 pour avoir été trop chassés, sont revenus les coloniser. La plus grosse colonie se trouve dans la baie de Somme, à la pointe du Hourdel.  S'ils font notre bonheur, ils font aussi le désespoir des pêcheurs qui les accusent  de concurrence. Car ces animaux sont estimés à plus de 800 bêtes sur toutes la côte d' Opale. Il a été calculé que les phoques de la baie de l'Authie et de la baie de Somme mangeaient environ 750 T / an.

    Par le passé , nous allions les voir à la pointe du Hourdel (superbe espace naturel où vous pourrez ramasser des Salicornes)  mais ils sont loin et il faut attendre la marée montante pour les voir arriver. L'aire de camping-cars de la baie de l'Authie offre l'avantage d’être à environ 300 m du lieu où l'on peut les contempler.
    Il suffit d'aller marcher sur la digue pour les voir. A marée basse hein ! Parce qu’à marée haute , la digue est recouverte par la mer et eux sont partis pêcher.


    Dès que la mer baisse, ils viennent se poser sur leur banc de sable.

    Sur la côte d'Opale, 2 espèces se côtoient : le phoque gris et le veaux marin
    Pour les différencier :
    Le museau :
    - phoque gris : droit comme celui d'un cheval.
    - phoque veau marin : rond comme celui d'un chien.
    Les narines :
    - phoque gris : elles sont parallèles.
    - phoque veau marin : en V qui se rejoignent à la base. Site ICI

    Curieuses, les mouettes viennent souvent les survoler.

    Phoques gris

    Le phoque gris est le plus grand des phoques européens : il peut atteindre 3,30 m et peser 310 kg. Les femelles, légèrement plus petites atteignent quand même les 190 kg pour 2 m.

    Le phoque veau marin, ou phoque commun, est plus petit. Le mâle peut atteindre 1,90 m et peser 170 kg alors que la femelle fera   1,70 m pour 145 kg.
    Les 2 espèces cohabitent. Il est alors plus facile de distinguer les
    phoques gris des phoques veaux marins : ces derniers étant plus petits.
    Alors  : qui est qui ?

    Franchement pas facile de s'y retrouver. De toute façon, les 2 sont des phoques.
    Sur la plage, le phoque change souvent de position. Dans le cas présent, tête et queue relevées, il fait la banane.

    Pour se déplacer sur la plage, ils avancent par reptation de tout le corps, en s'aidant de la nageoire arrière pour se propulser. 



    Si sur la plage ce sont de gros lourdauds, dans l'eau ils révèlent leur souplesse et leur agilité. Ils jouent, pêchent mais n'oublient pas de nous surveiller, voir de nous observer.

    A marée descendante, il suffit que l'un d'entre eux vienne à se poser sur le sable encore recouvert d'eau pour que d'autres le rejoignent. Ils sont ainsi toujours près de l'eau plus profonde pour prendre rapidement la fuite en cas de danger. 

     

     

     Aire de Berck : Campercontact 8529

    En cliquant sur une photo, elle s'ouvrira + grande dans un nouvel onglet, un second clic l' agrandira encore
    En passant la souris sur une photo, un menu descriptif s'affichera.

     

     

     
     
     
     
    Partager via Gmail

    7 commentaires
  • 29/08/2018

     

    Journée consacré à la traversée Rødbyhavn (Dk) > Puttgarden  (D) + un peu de route.

    Les ferrys Scandlines assurant la traversée Rødbyhavn (Dk) > Puttgarden  (D) ont tous été modifiés : ils font beaucoup moins de bruit, et ne rejettent plus que de la vapeur blanche (cela se voit à peine sur la photo ci dessous). Cela surprend. Mais au final , c'est bien plus confortable.

    Ils utilisent un système de lavage en circuit fermée des gaz d'échappement => réduction de la pollution d'au moins 90% ! On se demande quand les navires qui sillonnent le globe auront l'obligation d'installer ce système.  Sans doute jamais !!!

    Quand à Glacky, cela ne change rien pour lui : bien qu'il ait déjà pris beaucoup de ferrys, cela n'est pas sa tasse de thé. Il les accepte, pas trop le choix. Alors sa maitresse le réconforte. La grimace ? mais c'est le soleil .

    Celle là, elle m'a nargué un bon moment à voler à notre hauteur, avec son air de dire :" Alors ça y est ? Tu rentres enfin chez toi ? " Grrrr.....

    Après d'énormes embouteillages autour de Hamburg et Bremen, nous nous posions sur la Wohnmobilstellplatz Wildeshausen Campercontact 737

    Km du jour 361 carte

                                             -------------------------------------------------------------------------------------------

    30/08/2018

    Wildeshausen (D) - Strépy-Thieu (B)

    494 km de route, Carte

    posée à l'aire Campercontact Thieu 21383

    Petite balade le long du canal pour aller voir l'ancienne écluse de Strépy-Thieu. Elle ne fonctionne plus que pour les bateau de plaisance.

     

                                         ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    Vendredi 31/08/2018

    Avant de prendre la route  nous sommes allés voir fonctionner l'ascenseur à bateaux funiculaire de Strépy-Thieu. Énorme !

    20 ans de travaux pour le construire, il permet de passer une dénivellation de 73,15m, mesure 100 m de haut. Mais surtout il supprime 6 écluses et permet la navigation de péniches de 1350 T.


    Situé sur le canal du Centre, en Wallonie, c'est le 2ieme plus grand ascenseur à bateaux au monde.
    Lors de notre passage, et afin d'améliorer les conditions de visites ... ces dernières ont été supprimées ... LOL.
    Il nous faudra donc y retourner pour voir la salle des machines située au sommet de l'édifice.

    Lorsque les contre-poids sont en bas ...

    ... le "bac" de l'ascenseur est en haut (il y en à 2, un de chaque coté du bâtiment)

    Descente du bac.

    Ouverture de la porte du bac

    Entrée d'une péniche dans le bac


    Une fois les bateaux dans le bac, fermeture de la porte ...

    ... et mise en marche de l'ascenseur.

    Le bac arrive en haut et les contre-poids en bas .

     

    Puis ce fut la route du retour au domicile 256 km Carte

     

    Parti le samedi 27/07/2019 nous étions de retour le vendredi 31/08/2019 à 14h30, sous le soleil, après avoir parcouru 9651 km !

    Chouette escapade .

     

    En cliquant sur une photo, elle s'ouvrira + grande dans un nouvel onglet, un second clic l' agrandira encore
    En passant la souris sur une photo, un menu descriptif s'affichera.

     

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • 28/08/2018

     

    Dans le Sud vallonné de la Fionie, à proximité de Kvaerndrup, se dresse le plus célèbre et le mieux conservé des châteaux Danois : le château d' Egeskov (prononcé : Liiiskov)
    Construit en 1554, de style Renaissance, il fut doté : d'un pont levis, de créneaux, meurtrières et de mâchicoulis pour se prémunir des pilleurs ainsi que des autres seigneurs plus belliqueux. Entouré d'un lac, il est bâti sur des pilotis de chênes si nombreux qu'ils lui auraient donné son nom : forêt de chêne (qu'il fallut couper pour sa construction).



    Le domaine s'étale sur 1 131 ha. Pour le faire vivre, l'actuel propriétaire, le comte Michael Ahlefeld-Laurvig-Bille, dont la famille occupe les lieux depuis 9 générations et demeure dans le château (une partie seulement étant ouverte au public) a transformé le domaine en parc d'attraction comprenant diverses activités, jeux pour petits et grands, accrobranche, musées, expositions, restaurants ...

     

     

     Un document, en français, remis à l'entrée vous permet de suivre aisément la visite.

     

     

     

    En 1999 l'actuel propriétaire réalisât son rêve d'enfant : avoir sa propre armure. Il fit donc reproduire celle du créateur du château, Frands Brockenhuus. Réalisée en fer 1.5 mm d'épaisseur, décorée à l'or, elle pèse 35 kg. La cote de maille est réalisée avec 10 000 anneaux de métal. 

     

    Lorsque je vis ce coin de toilette, j' eus un choc en voyant le tapis : j' ai exactement le même chez moi. Je l'avais acheté en 1977, dans l'ex-Yougoslavie auprès d'une dame âgée qui le conservait précieusement au fond d'une malle. Je ne me souviens plus de qui elle le tenait, elle acceptât, presque à contre cœur, avec la promesse que j'en prenne le plus grand soin, de me le vendre ayant besoin d'argent. Ce tapis est un Kilim, de la région de Pirot (région de Serbie proche de la Bulgarie). Il doit avoir près d'un siècle, voir +. 

     

     

    La salle des "trophées", souvenirs de massacres des parents de l'actuel occupant des lieux, est comme toujours un lieu morbide. Ces "trophées" principalement africain, sont mis en place et en scène après avoir été répertoriés.

    Ceux là ont été chassés à l'arc et la flèche est celle qui a tué l'animal !

     

     

    En cliquant sur la photo, vous aurez une autre vue de la pièce.

    Dans une pièce, une extraordinaire maison de poupée, Titania's Palace, qui serait la plus grande au monde. C'est un prêt de la fondation Lego.  Son créateur, le peintre Nevile Wilkinson l'avait construite pour sa fille. Comme il lui fallut plus de 15 ans pour l'achever en 1907,  personne ne sait si sa fille a pu "jouer" avec, ni même si elle en eut le droit, vu la splendeur des 3 000 objets s'y trouvant.  

    Mais hélas pratiquement impossible à photographier : chaque pièce de la maison est protégée par une vitre, et dans le dos nous avons des fenêtres qui se reflètent sur les verres des vitrines. Pour voir quelques pièces et objets, c'est ICI.

    Le grenier sert aussi de lieu d'exposition.
    Træmanden, cette curieuse poupée, est la malédiction du château. D'après la légende, si elle était déplacée, le château s'écroulerait un soir de Noël. Et c'est pour cette raison que les habitants du château ne fêtent jamais Noël chez eux. 

    On trouvera dans ce grenier une exposition de jouets anciens, divers objets de la vie courante, l'ancienne cuisine démontée et remontée ici, le service de porcelaine qui a servi lors du repas du mariage du couple vivant au château. Et dans l'un des étages, une collection de bidets et divers objets de toilettes. Lien photos du grenier : ICI 

    En cliquant sur la photo, quelques vues de l'exposition

    Dans le bâtiment de gauche du palais, une exposition de robe, vêtements, chapeaux, et quelques curieux objets comme cette "hommage" à la guillotine qui a tant servi lors de la Révolution Française ... et après ! Lien en cliquant sur la photo.

    Dans le parc , des bâtiments abritent une hétéroclite collection qui va de la voiture en passant par les cycles, moto, camping-car, camions de pompier, hélicoptère et même un avion de chasse. Accès album musée automobile en cliquant sur la photo : vous y reconnaîtrez des productions bien de chez nous. 

    Accès à l'album musée voitures en cliquant sur la photo

    La pluie nous a fait fuir le parc.

    Mais avant de partir ...

     Posé en soirée sur l'aire Tårs Havn Campercontact 8575

     Km : 59 + ferry Carte

    En cliquant sur une photo, elle s'ouvrira + grande dans un nouvel onglet, un second clic l' agrandira encore
    En passant la souris sur une photo, un menu descriptif s'affichera.

     
     
    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • 27/08/2018

     

    Il pleut, et cela devrait durer la journée.
    Sur l'ile de MØN 
    se trouvent les plus belles églises rurales du Danemark.

     

     

    KELDBY Kirke : Le chœur et la nef sont datés de la première moitié du XIII.
    Le clocher et les autres fresques ont étés ajoutés au XVe .

     

     

     

     

    Le retable de style gothique du XVIe siècle est dédié à Saint André.

     

     7 autres vues de l'église : ICI

     

    ELMELUNDE Kirke

    Toute blanche sur une petite butte, elle servait de repère pour les pêcheurs.

    Datée de 1300, il ne reste que la nef de l'église originelle. D'une église à l'autre, les thèmes des fresques sont les mêmes mais traitées différemment. Elles sont l’œuvre de l'atelier d'Elmelunde.

    La porte sculptée donnant l'accès à la chaire.

       

     

     3 autres vues : ICI

      

    FANEFJORD Kirke

    Un livre d'images à l'usage des paysans qui ne savaient pas lire. 

    Les fresques datent de 1350, et les plus récentes de 1450-1480. Elles sont attribuées au maître de l'école de peinture d'Elmelunde. Comme dans toutes les églises, de nombreux ex-voto sous forme de navires pendent du plafond. 

     

     

    7 autres vues : ICI

     

    Bogø Kirke

    Plus récente que les autres églises, elle n'a pas de fresque.

    Elle a la particularité de posséder l'un des plus gros ex-voto / bateau

     

     

     

    6 autres vues ICI

     

    Comme nous n'avons pas tout vu dans cette région, il nous faudra y revenir : dolmen, falaises ...
    Après avoir pris le ferry pour rejoindre l'ile de Langeland, nous sommes allés nous poser sur l'aire campercontact 48780
    L'aire est située à coté de la marina Bagenkop Havn : Un superbe port.

     

     

     

     

    Route : 184 km + 1 ferry Carte

     

    En cliquant sur une photo, elle s'ouvrira + grande dans un nouvel onglet, un second clic l' agrandira encore
    En passant la souris sur une photo, un menu descriptif s'affichera.

     

     
     
    Partager via Gmail

    11 commentaires
  • 26/08/2018

     

    Les amis partis, que faisons nous ? Route pour le retour à la maison ou découverte de la région, car nous avons encore 6 jours devant nous. Nous optons pour la découverte de la région, mais en ne faisant pas trop de km. 

    Direction KØGE.

    Cette ville a été officiellement fondée en 1288 et devint une cité marchande, par opposition à ROSKILDE qui resta un centre

    ecclésiastique.
     

     


    Une rue barrée ... du monde ... pour sur il y a un évènement en ville.

     

     
    Dimanche : jour de marché , nous apercevons les parasols. Un certains nombres de maisons datent du 16 et 17e siècles.

     


    Perdu, c'est jour de brocante. Enfin plutôt comme chez nous vide grenier où l'on trouve de tout et surtout pas grand chose d' intéressant.

     


    De la place principale n' émerge au dessus de la foule que la statue de
    Frédrik VII.

     


    Entre 1608 et 1615 eut lieu dans la ville un célèbre procès en sorcellerie : le Køge Huskors. Pas moins de 15 femmes y furent brulées.

     


    Glacky n'appréciant pas la foule, comme ses maitres, nous quittâmes la ville.

     

     

     


     

     

    Sur la route, nous croisons un club de voitures anciennes en vadrouille.


    Sur l'île de Seeland, la falaise , STEVNS KLINT, classée au patrimoine mondial de l'Unesco, porte les traces de la chute de la météorite

    de Chicxulub, survenue à la fin du crétacé, il y a environ 65 millions d’années, qui décimât les dinosaures. Une simple ligne de fossiles et

    de débris , sous le surplomb de la falaise. Ce site est protégé et il y est formellement interdit de creuser et de chercher des fossiles.

     

    30 à 40 m de haut, 15 km de long.

     

    Nous ne sommes pas descendus sur la plage, préférant aller marcher sur le sentier qui permet de rejoindre le phare

     

    photo Mikkel Houmøller / Wikipédia

     

    La vieille église Højerup est datée du XII siècle. En 1928, le cimetière et une partie du chœur sont tombés en mer.

     

     

     

     

    Longtemps fermée, l'église est de nouveau ouverte au public. Pas entretenue, saccagée, abimée, ...  cette petite église médiévale 

    méritait mieux. 

     

     

     

     

     

    Pas vraiment compris le but de ce monument et des ses fresques. Cela aurait été bati en mémoire de ceux qui font vivre et travaillent pour ce lieu.

     

     

     

    Relevage des casiers dans le détroit de l' Øresund

     

     

    Arrivée au phare de Stevns, une expo de tableaux, des WC, et le reste fermé. Entre autre la base militaire enterrée. Dommage.

     

     

     

     

     

     

    Route : 90 km Carte 

     

    En soirée posé à l'aire de CC de Præstø Havn Campercontact 14447

     

    En cliquant sur une photo, elle s'ouvrira + grande dans un nouvel onglet, un second clic l' agrandira encore
    En passant la souris sur une photo, un menu descriptif s'affichera.

     

     


     
     
    Partager via Gmail

    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires