• KAUTOKEINO (N) : JUHLS Silvergallery

    Dimanche 12/08/2018

    Au cœur de la Laponie, la ville la plus méridionale du FINNMARK, KAUTOKEINO est la 2eme ville d'importance pour les Sames. Ici ils ont une école supérieure, où exercent des professeurs Same (avec des cours dans leur langue), un centre culturel. La principale ressource de la région étant l'élevage de rennes.

     

     

          

    C'est sous la pluie que nous arrivons à la JUHLS' Silvergallery située à 2.5 km du centre ville.
    Franck JUHLS, Danois, rencontra dans les années 50 une jeune fille Allemande qui rêvait de grands espaces et avait trouvé une place dans une famille d'éleveur. Ils s'intéressèrent très vite aux bijoux en argent. Les Sami y investissent leurs économies, car ils sont facile à transporter, et aussi facile de montrer sa richesse lorsqu'ils sont portés.

    Avec du bois flotté récupéré, ils construisirent leur première demeure. En 1959 ils créèrent ici, leur premier atelier de bijoux en argent. Depuis, ils ont agrandi, puis agrandi et encore agrandi en rajoutant des pièces, à raison d'une tous les 10 ans. De conception moderne, ces bâtiments renferment des trésors.Et lorsque vous passez la porte, vos yeux ne savent plus où regarder, vous changez d'univers. Ici, le temps et l'espace ne sont plus les mêmes. Il y a d'abord cette lumière qui envahie la pièce.

    Puis sur les murs, les tableaux de Franck JUHLS. Au dessus de l'entrée, une gigantesque mosaïque commencée il y a près de 20 ans par Régine. Mais à force de faire, de défaire, de contempler, de recommencer, il n'est pas sur qu'elle soit un jour achevée

    La fresque de la porte d'entrée

    Ici se côtoient les bijoux créés par l'atelier JUHLS, mais aussi des œuvres réalisées par d'autres artistes. Elles sont en verre, bois, porcelaine, peintures, tissus, vêtements. Et parmi tous ces objets mis en vente, on se promène aussi dans un musée Same. 

    Il est parfois difficile de savoir ce qui est "musée" et ce qui est "à vendte"

    Franck et Régine créèrent les premiers bijoux. L'inspiration leur vient d'abord de la culture Sami, puis de la nature : elle leur donne l'inspiration, ils copièrent les formes, comme ce bracelet qui rappelle le lichen. photo

    L'atelier de fabrication des bijoux

    En hiver , cette cheminée doit être un agréable endroit pour se reposer, ou assister à l'un des nombreux évènements culturels qui se déroulent ici.

    Franck et Régine ont ramené de leurs nombreux voyages en Afghanistan (et d' ailleurs) de très nombreux objets d'arts, qui n'existeraient sans doute plus aujourd'hui. 

    La collection de tapis Afghan est impressionnante. Et les plus précieux ne sont pas exposés.

     

     Nous pouvons y prendre un thé, nous installer sur une banquette et lire pendant que les enfants jouent dans le coin qui leur est dédié.

     

    Au moment de sortir, Régine JUHLS était sur son escabeau à travailler sur sa mosaïque. Pas bien longtemps, juste pour y poser un morceau, puis elle est redescendue pour prendre du recul et partir faire autre chose dans ce palais.

    Quant à Franck, il a laissé l' empreinte de son pouce.

               

    Œil ... œuf ... ?

    Nous avons passé 2 h à tourner, à revenir, à refaire un tour dans ce lieu magique. A ne pas savoir que choisir. Heureusement pour nous, une jeune vendeuse trilingue, étudiante, d'origine française, nous conseilla.

    Le site de la boutique lien . Ils livrent en France, si vous avez envie de vous faire plaisir.   
    Un autre site de vente , pour voir les bijoux JUHLS : lien

    En cliquant sur une photo, elle s'ouvrira en grand dans un nouvel onglet, un second clic l' agrandira
    En passant la souris sur une photo, un menu descriptif s'affichera.

     
     
     
     
    « HAVØYSUND (N): au NO du FINNMARKKAUTOKEINO (N) : BYGDETUN Musée. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Mars à 10:21
    On a ADORÉ cette visite, les bijoux ouahh..je ne sais pas si c'est la même jeune fille qui nous avait accueilli, elle était de la Sarthe où habite notre fille. Elle nous avait expliqué toute l'histoire du lieu.
      • Vendredi 1er Mars à 10:34

        Oui Claudine, je pense que c'est la même. Elle vit lors de ses vacances en Norvège, étudie en Suède , il me semble. Mais il n'est pas question pour elle de retourner vivre en France, sauf pour des vacances.
        Je n'ai pas osé photographier les bijoux, mais comme tu dis ouahh.
        Encore un lieu où nous retournerons avec grand plaisir. Mais dur de ne pas y faire chauffer la carte bancaire tellement les tentations  sont grandes.

    2
    Vendredi 1er Mars à 11:29
    Oui je me suis laissée tenter, impossible de résister....
    3
    Vendredi 1er Mars à 17:43

    L'architecture est vraiment très étrange et dedans , alors là c'est 100% originalité. Dans ce monde où tout s'uniforme , j'apprécie vraiment.

    4
    Samedi 2 Mars à 09:48

    Hei !

    Les Juhls vendent sur Internet, on le comprends parce que les visiteurs de Kautokeino ne font certainement pas foule !

    @+

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :