• GDAŃSK

    20/08/2016

     

    Gdańsk en Polonais, Anglais et Français, Dantzig en allemand


    C'est en 997 que Gdansk est citée pour la première fois dans des écrits. 
    Alors que la ville est annexée à la Prusse Occidentale, le Maréchal Lefebvre la libéra de cette emprise en 1807. Napoléon le récompensa en lui donnant le titre de duc de Dantzick. Mais en 1813 elle retourna sous le giron de la Prusse.
    Après la première guerre mondiale, le traité de Versailles en 1920, fit de Dantzig une ville libre, sous le contrôle de la Société des Nations.
    Elle fut anéantie par des bombardements incessants de 1941 à 1945, d'abord par Hitler puis par l'armée rouge qui s'acharna sur la ville. A la fin de la guerre elle fut de nouveau rattachée à la Pologne (conférence de Staline, Churchill et Roosevelt). Reconstruite à l'identique, pierres par pierres , elle est aujourd'hui "la perle de la Baltique".
    Les travaux ne sont pas achevés puisqu'il reste encore 187 bâtiments à reconstruire.

    En 1970 les ouvriers des chantiers navals se révoltent face aux trop fortes hausses des prix. La répression y fut sanglante: 44 morts. Dix ans plus tard, en 1980 les ouvriers du chantier naval font appel à toute la Pologne pour se révolter en "douceur". En Août 1980, le monde découvre Solidarnosc et Leach Walesa. Après son emprisonnement et l'état de siège, décrété par le général Jaruzelski en 1981, il faut attendre 1989 pour voir la fin du régime communiste et les premières élections libres de la nouvelle démocratie en 1990 où Lech Walesa est élu Président.
    Au XX° siècle la Pologne s'ouvre à la nouvelle économie et fête en 1997 ses 1000 ans.

    GDAŃSK

    Après avoir stationné le camping-car sur un vaste parking et 10 minutes de marche pour rejoindre le centre ville, nous avons la grande surprise d'arriver dans ce qui nous semble être une foire, une fête , un marché ... difficile de savoir.  En fait nous sommes samedi, il fait chaud et la ville est noire de monde. Au moins nous ne serons pas seuls. 

    Nous entrons dans le centre par la Porte Haute. Construite entre 1574 et 1578 : c'était un poste avancé des fortifications médiévales de la ville.

    GDAŃSK

    Ici commence Ulica Długa, rue Longue.
    Przedbramie, "l'Avant Porte" (15e siècle) est constituée  de la maison de la torture et de la tour-prison, aujourd'hui occupée par le musée de l'ambre.

    GDAŃSK


    GDAŃSK : La toiture de l'Avant Porte

    Lui succède la Porte Dorée (Złota Brama), édifiée au 17° siècle, style renaissance. Les 8 sculptures qui la

    surmontent représentent les allégories  : la Paix, la Liberté, la Richesse et la Gloire sur un coté. Sur l'autre : la

    Sagesse, la Piété, la Justice et la Concorde.
    Autrefois ces statues étaient dorées.

    GDAŃSK

    Passé la Porte Dorée , nous entrons dans la voie Royale et la ville s'ouvre : incroyable décor et que de couleurs.

    GDAŃSK

    Tout est surprenant
    En se retournant, on a une autre vue de la porte Dorée, avec vue sur la tour Prison.

    GDAŃSK

    Chaque bâtiment offre un intérêt.
    Celui de la Cour d'Artus était le lieu de réunion de 6 corporations bourgeoises de la ville. Il fut bâtie entre 1476 et 1481 par de riches négociants de la confrérie de St Georges. Ils fondèrent ainsi leur propre cour d'arbitrage. Sa façade fut ajoutée en 1617.
    - A gauche devant la façade, la porte menant à la cave est surmontée de la statue de Mercure, protecteur des voyageurs des marchands et des voleurs, il pointe son doigt vers le ciel.
    - Sur le portail : 2 médaillons à l'effigie des Vaza : Sigismond 3 et son fils Wladyslaw
    - Au niveau des arcades des fenêtres : 4 statues : Scipion l'Africain, Thémistocle, Marius Camillus et Judas Maccabée.
    - Au plus haut niveau 2 allégories : la Force et la Justice.
    C'est aujourd'hui un musée qui rassemble les nombreux objets d'art apportés par les confréries qui y siégeaient. Seule la façade fut épargnée par la guerre. 

    Devant le bâtiment, entourée de grille, la fontaine de Neptune rappelle qu'elle est l'emblème de la ville et le symbole de son opulence. Elle symbolise aussi le lien qui unit la ville et la mer.

    GDAŃSK

    Sur la même place ce curieux édifice est l’hôtel de ville (1328). De par ses transformations successives, on y trouve un mélange de style : gothique, Renaissance et baroque. Sur la tourelle d'angle, le cadran solaire du 17e siècle est le seul élément d'origine. Le musée historique de la ville l'occupe.

    GDAŃSK

     

    GDAŃSK

     

    GDAŃSK

    Sur les quais de la rivière Motlawa, il y avait foule, mais aussi de bons petits restaurants.
    De l'autre coté, l'île des greniers à blé. Tous ont été détruits par des incendies, les guerres napoléonienne et la dernière guerre. Seuls quelques-uns ont été reconstruits. C'est ici que les voiliers accostaient pour décharger leurs marchandises. 
    Sur le Long Quai, la grue médiévale en bois servait jadis au déchargement des bateaux et au dressage des mats. Elle fut la plus grande machine élévatrice portuaire de l'Europe médiévale.

    GDAŃSK

    Elle pouvait soulever 2 tonnes. Le treuil était actionné par 2 cages tambours en bois de 6 m et 6,50 m mues par des hommes.

    GDAŃSK

    Les rues principales sont perpendiculaires à la rivière. L'accès en est obtenu en passant sous des portes. La porte de Marie (Brama Mariacka), dans un style gothique tardif, à l'origine porte défensive, a été reconstruite en 1958. Elle abrite le musée archéologique.

    GDAŃSK

    Le Grand Arsenal ferme la perspective de la rue Piwna (rue des Brasseurs). De style Renaissance Flamand, il a été construit début 17e siècle.

    GDAŃSK

    La rue Mariacka a été reconstruite à l'identique. Elle est la seule où l'on retrouve les perrons, les grilles et les enseignes. C'est la rue des vendeurs de souvenirs et des joailleries d'ambre. 

    GDAŃSK

    Sortie presque indemne de la guerre, la halle Targowa où se tient 6 jours par semaine le marché. 

    GDAŃSK

     

    GDAŃSK

    La foule de plus en plus dense dans l'après midi nous a fait fuir. Visite grandement incomplète de cette ville qui mérite bien son nom de Perle de la Baltique où il nous faudra retourner.

     

    GDAŃSK

     

    GDAŃSK

     

     

    « FROMBORK (2) La tour RadziejowskiILOWA »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Mars 2017 à 11:41

    Bonjour Jipé

    Intéressante visite de cette ville à l'histoire mouvementée. Comme tu l'écris en conclusion, il y a matière à occuper plusieurs journées de visites...

    Ciao

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mardi 21 Mars 2017 à 23:28

    A voir ce reportage on n'a qu'une envie .... y aller cette ville est superbe !

    3
    Mercredi 12 Avril 2017 à 21:19

    En effet, bonjour le monde !!!

    Les façades sont admirables.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :