• De VADSØ à HAMNINGBERG (2/3)(N)

    Mardi 07/08/2018

    De temps en temps des maisons nous rappellent qu'il y a toujours des habitants.

    Vous noterez le GPS : il ne sert pas à indiquer la route qui car il n'y en a qu'une. Il m'indique les virages à venir et la distance restante avant d'être à HAMNINGBERG.

    Malgré l'étroitesse de la route, il est facile de se croiser, car les bas cotés où l'on peut s’arrêter sont nombreux et très rares sont les voitures.

    Les rencontres avec les rennes furent nombreuses.

     

    Waouuu

     

    Le paysage change : la route route est bordée de rochers.  Ces chaos sont étonnants et presque inquiétants.

    Et dans ces chaos, des résidences secondaires.

    Elles ne sont accessibles qu'en cette saison car en hiver la route est fermée.

     

     

     

    Des linaigrettes.

    Ce ciel gris, plombé, ces rochers : ne passons nous pas les portes d'un monde hostile? Un troll ne va t'il pas surgir de derrière un de ces rochers ? Non, je n'ai rien fumé.

     

     

     

    A chaque sortie de virage nous en prenons plein les yeux.

     

     

     

    « De VADSØ à HAMNINGBERG (1/3) (N)De VADSØ à HAMNINGBERG (3/3)(N) »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Février à 16:34

    La route bien étroite se glisse dans des chaos de rochers, le cadre est hostiles et on trouve que les 25 kilomètres sont un peu longs mais cette mer de Barentz qu'on longe est pour le moins fascinante !

      • Jeudi 14 Février à 17:07

        Hi

        Nous ne l'avons pas vécu de la même manière : je l'aurai aimé plus longue ;-)

    2
    Jeudi 14 Février à 11:29

    J'adore vraiment . C'est un lieu qui a + de caractère que le tout plat "d'hier". 

    En fait l'avenir c'est peut-être ça : vendre la résultante le jour de ma  retraite, acheté une mini maison et vivre  de part  le monde en camping-car  avec un galgo. Adieu veaux, vaches, cochons, couvés.... Ah oui mais une vie sans chat ... Je ne pourrais pas. 

      • Jeudi 14 Février à 17:07

        Nous en parlerons un jour de vive voix

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :